fbpx

Ce corps que j’ai haïs

Oui, je l’ai déjà haïs. Il n’a pas toujours été mon ami.

Je l’ai mal nourri et sous-alimenté pendant presqu’une décennie. Les gens disaient “tu es jolie parce que tu es mince” mais ils ne savaient pas que je le rendais malade. Il a fait aussi l’objet de mauvaise convoitise et je l’ai haïs.

Il porte des marques de chirurgies, des cicatrices, des traces d’une maternité difficile à plusieurs niveaux mais j’en suis fière. Il a déjà porté un peu plus de rondeurs où ce sont cachées de longues journées et soirées d’études, de la tristesse, de la colère, de l’impuissance et du stress sur une période assez longue.

Aujourd’hui, il n’est pas parfait. Je l’entraîne non pas pour maigrir mais pour il change. Je le veux FORT et EN SANTÉ. J’en prends soin. Je veux avoir de l’énergie puisque mon travail est physique même si je ne m’en rends pas toujours compte. Je veux CONQUÉRIR LE MONDE avec lui. Il est ma machine et tout en gardant un brin de coquetterie et je sais que nous allons être AMIS.

Et toi, c’est quoi tu lui dis?