fbpx

Le stress et le système immunitaire

Est-ce qu’il y a un lien entre eux?  Rappelle-toi lorsque que tu faisais ta semaine d’examens au Cégep ou à l’Université et après, c’était la fin de la session. Est-ce que tu tombais malade?  Dans mon cas, lorsque j’ai fait mon DEC en biotechnologies, c’était immanquable.

 

En fait, tous les systèmes du corps sont interreliés entre eux. Dans le cas de la fonction immunitaire, elle fonctionne de pair avec le système endocrinien (les hormones et les glandes) et le système nerveux (action et réaction du corps).  Il y a plus de 2000 ans, un médecin grec nommé Galien a même fait le lien entre la dépression et la possibilité  de développer un cancer.  Le stress physique et émotionnel nuit à l’immunité.

 

Les hormones du stress sont principalement l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol.  L’adrénaline, on connait bien.  Notre réflexe de sortir de la voiture lorsqu’il y a un accident ou notre force surhumaine pour soulever un objet lourd quand quelqu’un est coincé en-dessous.  La noradrénaline est libérée avant l’adrénaline.  Elle est responsable de toutes les fonctions physiques que je décrirai plus bas dans les effets du stress.  Le cortisol, pour sa part, est aussi une hormone du stress mais qui s’occupe des fonctions métaboliques en période de stress aigu et chronique. Lorsque cette hormone est sécrétée en grande quantité dans le système, elle cause des troubles de santé mentale, émotionnelle et même physique.  De façon générale, ces hormones font diminuer le nombre de globules blancs et affectent le système immunitaire.

 

Voici 10 signes que ton taux de cortisol est trop élevé :

1- Il t’empêche de bien dormir et au moment d’aller te coucher, « tu as raté ton heure »;

2- Même si tu dors suffisamment, ton sommeil n’est pas récupérateur;

3- Tu grossis au niveau du ventre même si tu manges bien et que tu fais de l’exercice;

4- Tu es malade fréquemment;

5- Tu as des « trips de bouffe »;

6- Tu souffres de mal de dos et de maux de tête;

7- Tu n’as aucune libido;

8- Ta digestion en prend un coup avec des nausées, des brûlures d’estomac, des crampes, de la diarrhée ou de la constipation;

9- Tu fais de l’angoisse ou des crises de panique;

10- Tu te sens abattu(e) ou déprimé(e).

Cette liste démontre qu’il y a en fait une association évidente entre le stress émotionnel et le système immunitaire.  J’en viens au fait avec le système nerveux.  Des scientifiques ont mesuré en laboratoire le nombre de neurotransmetteurs sécrétés quand les étudiants reviennent de vacances.  Les interférons étaient plus élevés et leur immunité était meilleure. Les interférons est la défense naturelle du corps.  Ce sont des protéines sécrétées par les cellules qui sont infectées pour empêcher sa réplication pour envahir le corps.  Une petite parenthèse sur « c’est quoi un virus ».  C’est un être « non-vivant » qui a besoin d’une cellule pour se reproduire.  Si le système immunitaire reconnait cette cellule modifiée, elle la détruira.  En bref, l’état de santé général et l’état d’esprit ont un impact direct sur l’immunité.  De plus, les scientifiques ont découvert des récepteurs associés aux neurotransmetteurs sur les globules blancs et des fibres nerveuses dans le thymus qui est l’endroit où les globules atteignent de la maturité pour défendre le corps.

 

Le stress, c’est quoi? C’est la réponse des glandes surrénales où se fabriquent les hormones d’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol à une situation de stress.  Ça se résume par la réaction que tu as de lutter ou fuir pour ta protection.  Ton corps a besoin d’une protéine simplifiée qui jouera un rôle auprès des neurotransmetteurs dans ton système nerveux pour répondre à la demande.  Au niveau physique, que le stress soit négatif ou positif, le corps dégradera du glycogène (une façon de stocker le sucre dans le système) dans le foie et dans les muscles et il permettra la libération du glucose (molécule essentielle pour l’énergie) par les cellules du foie et des acides gras pour qu’ils circulent dans le sang pour nous donner de l’énergie pour affronter l’événement.  Les réponses physiques seront une augmentation de la respiration et de la fréquence cardiaque, une contraction des vaisseaux sanguins pour alimenter davantage le cœur, le cerveau et les muscles ce qui diminuera la circulation vers les reins, les intestins et la peau.

 

Oui mais, qu’est-ce que tu peux faire pour diminuer le stress? Je te suggère 4 façons pour remettre l’équilibre dans ton corps :

1- Avoir une bonne alimentation et prioriser des aliments anti-stress (voir le lien en référence);

2- Faire du sport. Ma coach sportive ajoutait hier que l’intensité de notre entraînement doit être à la hauteur de notre anxiété (https://www.facebook.com/cynthialeelingentraineusepersonnelle/videos/1544956032329933/);

3- Faire des respirations profondes, méditer, chanter des mantras.  Voici un lien pour de la cohérence cardiaque (https://www.youtube.com/watch?v=_mn04Wc-X3o);

4- Prendre du temps pour soi, aller marcher dans la nature, lire un livre, prendre un bain ou faire une sieste.

 

J’ai essayé de simplifier le plus possible tout en étant complète dans mes informations.  Pour résumer, il existe un lien entre le stress physique et émotionnel et le système immunitaire.  Trop de stress sur une longue période déséquilibre le corps et son fonctionnement.  Il n’est jamais trop tard de changer sa manière de penser et pour effectuer un changement.  Une heure à la fois, un jour à la fois.

https://www.herbano.com/fr/magazine/cortisol

Biologie 3e édition, Campbell et Reece, p. 996 et 1039